Actualités

10 inventions technologiques qui font de la Suisse le pays le plus innovant

Avec ses centres de recherche d’exception, son savoir-faire technologique et l’importance accordée à la Recherche & Développement, la Suisse se positionne comme un pôle technologique d’excellence où de nombreuses inventions voient le jour.

Depuis 12 ans, la Suisse figure en première place du classement des pays les plus innovants selon l’indice mondial de l’innovation.
Depuis 12 ans, la Suisse figure en première place du classement des pays les plus innovants selon l’indice mondial de l’innovation.

Depuis 12 ans, la Suisse figure en première place du classement des pays les plus innovants selon l’indice mondial de l’innovation publié par l’Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI). Des centres de recherche de renommée mondiale, de solides compétences technologiques, une main-d’œuvre qualifiée et productive : pas étonnant que la Confédération Helvétique soit régulièrement placée en tête des pays les plus novateurs de la planète.

Au fil des années, la Suisse a vu naître des inventions historiques telles que le velcro, le stent coronarien, la feuille d’aluminium ou encore le World Wide Web au CERN. Inspiré par son héritage horloger multiséculaire, la Suisse a développé un savoir-faire unique au monde dans les domaines interconnectés de la mécanique de précision, de la micro et nanotechnologie ou encore des technologies médicales. Aujourd’hui encore, nombreux projets ou inventions témoignent de la culture d'innovation en matière de nouvelles technologies en Suisse. En voici 10 que vous ne connaissiez peut-être pas.

La reproduction du poumon humain en laboratoire

Vainqueur du Swiss Medtech Award 2022, AlveoliX a développé une technologie « organe-sur-puce » qui reproduit le fonctionnement du poumon humain à échelle réduite. Cette innovation permet de développer des médicaments plus efficaces et personnalisés, puisque les tests peuvent être réalisés avec les cellules d’un patient donné. Déjà en partenariat avec des entreprises pharmaceutiques qui souhaitent tester leurs médicaments, la prochaine étape d’AlveoliX est la commercialisation de sa technologie.

La première machine au monde à produire des tissus de peau humaine

En collaboration avec le CSEM, la société CUTISS a développé denovoCast, la première machine automatisée au monde à produire des greffes de tissu cutané personnalisées pour les adultes et les enfants présentant des lésions cutanées graves, telles que des brûlures profondes. Le tissu produit par la machine, dénommé denovoSkin, croît en utilisant les propres tissus de l’organisme comme modèle. Il présente des caractéristiques pouvant surpasser tout traitement médical disponible à ce jour pour les blessures cutanées importantes.

Le premier smartphone quantique

ID Quantique utilise les principes de la mécanique quantique pour créer un système de cryptage infaillible. Si en 2020 Samsung et SK Telekom ont lancé le premier smartphone quantique grand public en intégrant cette technologie genevoise, ID Quantique fournit aujourd’hui les gouvernements, entreprises et universités dans plus de 60 pays et sur tous les continents. Il contribue notamment à sécuriser les réseaux de la Corée du Sud.

La première mission de nettoyage spatial

La spin-off de l’EPFL ClearSpace développe une technologie pour nettoyer les débris spatiaux dans l’espace. ClearSpace a été mandatée par l’Agence spatiale européenne (ESA) pour mener à bien la mission ClearSpace-1 prévue pour 2025. Celle-ci a pour but de retirer de l’orbite un objet conique de 112 kilos. À terme, CleanSpace souhaite commercialiser son modèle et offrir aux opérateurs la possibilité de retirer leurs satellites qui ne sont plus en fonction.

Le moniteur de pression artérielle 24/7

Après plus de 17 ans de recherche, la start-up neuchâteloise Aktiia a mis au point un dispositif portable doté de capteurs optiques sur le poignet qui surveille automatiquement la pression artérielle 24 heures sur 24. L'appareil a un taux d'engagement plus de 10 fois supérieur à celui des autres tensiomètres. Présenté au CES 2022, le dispositif est commercialisé dans sept pays d’Europe et a fait son entrée sur le marché américain par le biais d'une étude historique menée avec le Brigham and Women's Hospital (BWH).

Le panneau à base de bois conducteur d’électricité

Une équipe de recherche de l’Institut des matériaux et de la technologie du bois IWH de la Haute école spécialisée bernoise (BFH) a développé un panneau à base de bois qui conduit l’électricité. À l’intérieur du panneau se trouvent deux fines couches contenant des fibres de carbone à travers lesquelles le courant peut circuler. Destiné à la fabrication de meubles en bois, une demande de brevet pour le panneau de meuble à faible conductivité électrique a été déposé et un concept de recyclage été élaboré. La prochaine étape consistera à développer le produit jusqu’à sa mise sur le marché.

Le copilote pour les personnes aveugles et malvoyantes

Créée en janvier 2021, la société vaudoise biped a développé un co-pilote intelligent pour les personnes aveugles et malvoyantes. Contrairement aux solutions existantes, telles qu'un chien-guide ou une canne, qui peuvent être stigmatisantes, le dispositif portable de biped comprend un collier confortable et léger équipé de caméras 3D. Il surveille en permanence un champ de vision de 170° pour l'utilisateur, détectant, suivant et prédisant les trajectoires de tous les éléments environnants quelques secondes à l'avance. Il filtre ensuite les informations pertinentes et avertit le porteur par des sons 3D immersifs.

La nutrition de nouvelle génération

La plateforme technologique de traitement de la biomasse d'Embion permet de réutiliser les sous-produits de l'industrie alimentaire et agricole pour en faire des ingrédients fonctionnels de grande valeur, fabriqués à partir de produits naturels. Ce recyclage permet d'accroître les ressources alimentaires, la sécurité de l'approvisionnement et la durabilité grâce à une technologie qui réduit efficacement l'empreinte carbone de la production alimentaire. Embion vise à revaloriser 1 million de tonnes de biomasse et à économiser 100 millions de tonnes de CO2 d'ici 2025.

L’authentification des œuvres d’art grâce à la deep tech et l’IA

La start-up MATIS, créée au sein du CSEM, révolutionne l’identification des œuvres grâce à la deep tech et à l’IA, et facilite l’expertise des tableaux au quotidien. Grâce à une caméra multispectrale et à un algorithme de traitement d’images spécialisé, la solution de la start-up neuchâteloise révèle des informations dissimulées dans les peintures. La caméra transmet ces informations à un logiciel qui associe le traitement classique du signal et les techniques d’apprentissage automatique et révèle ainsi des caractéristiques invisibles à l’œil nu, notamment des signatures effacées, une autre œuvre dissimulée sous l’œuvre apparente et des représentations de pigments.

La technologie qui protège les athlètes des traumatismes cérébraux

Bearmind, une spin-off de l’EPFL, développe des capteurs et des algorithmes pour fournir une évaluation en temps réel du risque de commotion cérébrale afin de protéger les athlètes des lésions cérébrales à long terme. La technologie repose sur trois piliers : premièrement, des capteurs recueillent des informations sur le mouvement de la tête dans le casque ; deuxièmement, des capteurs de force intégrés au casque recueillent l'intensité et la localisation des impacts ; et troisièmement, un algorithme traite les signaux et fournit des mesures objectives sur les impacts. La start-up effectuera une validation scientifique du produit au cours des deux prochaines années afin d'obtenir une certification de dispositif médical pour ses capteurs.

Selon le Patent Index 2021 de l’Office européen des brevets (OEB), la Suisse est le pays déposant le plus de brevets dans le monde en proportion du nombre d’habitants. Que ce soit le velcro inventé par George de Mestral ou le « poumon-sur-puce » d’AlveoliX, en passant par l’épluche-légumes d’Alfred Neweczerzal, la Suisse continue sans cesse de surprendre par son inventivité et son ingéniosité.

Guide de l’investisseur

Ce manuel informe sur les principaux avantages de l’implantation de société en Suisse, sur le climat d'investissement, les coûts de production, les impôts, l'infrastructure et les nouvelles technologies, le financement et la législation.

Liens

Partager
Comment souhaitez-vous être contacté ?

Partenaire Premium

Partenaires stratégiques

Partenaire institutionnel

Programme officiel