Actualités

Ghana: attention aux offres frauduleuses

Le nombre grandissant d’offres frauduleuses signalées, et souvent non signalées, en provenance du Ghana ou d’autres pays africains et visant des sociétés suisses ou autres rend nécessaire une approche plus pragmatique pour sensibiliser les acteurs économiques aux risques et pertes financières potentielles. Certaines entreprises suisses ont été victimes de ces opérations malveillantes, que des précautions et des vérifications de base auraient permis d’éviter.

Nombre croissant d’arnaques en provenance du Ghana
Nombre croissant d’arnaques en provenance du Ghana

Better information would contribute immensely to reducing the soaring rates of businesses that fall victim to these avoidable crimes. Furthermore, it is hoped that the private sector will begin to prevent the perpetration of these specific business scams through education and awareness, exercising extreme vigilance in their business dealings especially with unknown foreign businesses and individuals.

How it works

The modus operandi of scammers varies across different regions, businesses, institutions, and also depending on the individuals. However, recorded cases and experiences of scams aimed at foreign businesses from Africa and especially from Ghana usually have some common identifiable trends. The methods used for such scams can be diverse and subtle, but they are easily avoidable if one is aware of them. Here are some examples:

  • Fraudsters/scammers usually set up fake organizations and websites with a name that resembles one of the regional and economic integration blocs in Africa, or a division thereof, thus confusing unsuspecting businesses and individuals into thinking that they are one of these.
  • The fraudsters/scammers often pose as business facilitators or agents to intermediate a deal between you and these fake organizations. They often promise to give the targeted foreign businesses all the information they might need, and assistance that will enable them to do business in Ghana. To take it a step further, some scammers will present scenarios in which they have close relationships with the heads of these fake organizations and claim to be in privileged positions to influence decisions in your favor.
  • The scammer will solicit your interest in supplying certain products to the fake organizations – products that they already know your company manufactures or trades in (having looked you up online).
  • The fake agent or business facilitator (scammer) will ask you to purchase non-refundable tender forms that will enable you to participate in the tender process on the back of the initial promise that he will influence the final decision in the foreign business’s favor. Sometimes this stage is skipped.

Une meilleure information permettrait de réduire très significativement le nombre d’entreprises victimes de ces forfaits . Par ailleurs, le secteur privé s’engagera, dans la prévention de telles arnaques par de l’information et de la sensibilisation, une plus grande vigilance dans l’exercice des activités commerciales, en particulier avec des entreprises et particuliers inconnus.

Mode opératoire

Le mode opératoire des escrocs varie selon les régions, les entreprises, les institutions et dépend aussi des individus. Cependant, les cas connus et les expériences d’arnaques depuis l’Afrique et en particulier due Ghana visant des entreprises étrangères présentent en général des caractéristiques communes. Les méthodes utilisées pour ces opérations peuvent être diverses et subtiles, mais elles sont faciles à esquiver si on les connaît. En voici quelques exemples:

  • Les escrocs fondent généralement de faux sites web et entreprises avec un nom proche d’une communauté économique régionale africaine, , ou de l’une de ses divisions. Des entreprises ou particuliers peu soupçonneux peuvent s’y laisser prendre.
  • Les fraudeurs se font régulièrement passer pour des facilitateurs ou des agents pouvant jouer le rôle d’intermédiaire pour la signature d’un contrat entre vous et ces fausses organisations. Ils promettent souvent de donner aux entreprises étrangères visées toutes les informations dont elles pourraient avoir besoin et l’assistance nécessaire pour faire des affaires au Ghana. Pour aller encore plus loin, certains escrocs présenteront des scénarios dans lesquels ils sont en étroite relation avec la direction de ces prétendues entités et prétendront être dans une situation privilégiée pour peser sur leurs décisions en votre faveur.
  • L’escroc vous sollicitera pour la fourniture de certains produits aux fausses organisations, produit dont ils savent déjà qu’ils sont fabriqués ou vendus par votre société (pour avoir vérifié en ligne).
  • Le faux agent ou facilitateur commercial (arnaqueur) vous demandera d’acheter des formulaires de soumission non remboursables pour participer à un appel d’offres contre la promesse initiale d’influencer la décision finale en faveur de votre entreprise. Il arrive que cette étape soit omise.

Que faire

Après réception d’une telle proposition suspecte de la part de sociétés ou d’individus ghanéens qui prétendent agir comme facilitateurs ou agents, il est primordial d’examiner avec la plus grande attention les informations qu’elle contient. En complément, les points ci-dessous peuvent vous aider à vous faire une idée de la légitimité de la société ou de la personne en question.

  • La proposition d’affaires comporte une transaction pour un montant anormalement élevé pour votre entreprise.
  • Aucun détail technique n’a fait l’objet de discussions durant les négociations.
  • Vous n’avez reçu aucune information sur l’intention précise ou le but exact de l’achat projeté, ni sur l’utilisateur final des produits que vous êtes sur le point de vendre.
  • Le compte en banque de la partie ghanéenne est enregistré au nom d’un particulier (au Ghana, la loi exige que les sociétés possèdent un compte en banque enregistré au nom de la société), ou la partie demande un paiement via Western Union ou un autre service de transfert de fonds.
  • La partie demande une adresse e-mail qui ne comprend pas le nom de la compagnie, mais plutôt une adresse Yahoo, Hotmail, Gmail ou fournie par tout autre service de messagerie électronique gratuite.

Comment procéder

Si vous êtes contacté par une entreprise ghanéenne dont vous n’avez jamais eu connaissance auparavant, nous vous recommandons de ne jamais réaliser de virement de fonds anticipé avant de vous être complètement assuré qu’il s’agit d’une véritable société. Si la partie ghanéenne vous invite au Ghana pour signer un contrat, nous vous suggérons de lui demander plutôt de venir le signer en Suisse. Les frais de déplacement associés peuvent être déduits du premier versement pour la commande. Si l’interlocuteur ghanéen ne répond pas à cette proposition, il est presque certain qu’il n’est pas vraiment intéressé par une relation commerciale dans les règles de l’art.

Pour plus d’informations sur les propositions commerciales, veuillez lire le rapport à télécharger ci-dessous.

Avez-vous des questions sur le Ghana? Contactez notre consultant senior pour l’Afrique, Suhail el ObeidNader Erfani.

Documents

Liens

En savoir plus sur le sujet
Partager

Autres articles d''intérêt

Partenaire Premium

Partenaires stratégiques

Partenaire institutionnel

Programme officiel