Actualités

Exportations record en 2017

En 2017, le commerce extérieur suisse est encore passé à la vitesse supérieure par rapport à l’année précédente. Les exportations ont progressé de 4,7% et du coup affiché un niveau record. Avec une croissance de 6,9%, les importations ont arboré leur plus fort dynamisme depuis 2010. En plus de l’embellie conjoncturelle mondiale, l’affaiblissement du franc suisse et l’évolution des prix ont joué un rôle majeur dans les deux directions du trafic. La balance commerciale boucle avec un excédent de 34,8 milliards de francs, inférieur de 6% (ou 2,1 milliards) à celui de 2016.

Le commerce extérieur s’est continuellement renforcé durant l’année
Le commerce extérieur s’est continuellement renforcé durant l’année

Evolution globale

En 2017, les exportations se sont renforcées de 4,7% à 220 milliards de francs (réel : +1,7%) pour surpasser de 10 milliards de francs le record de l’année précédente. Les importations ont augmenté de 6,9% à 186 milliards de francs (réel : +3,8%), soit le second plus haut niveau jamais atteint. Dans les deux directions du trafic, la croissance s’est accélérée trimestre après trimestre. Après correction des jours ouvrables, le 4ème trimestre a du coup atteint un nouveau sommet avec 58 milliards de francs à la sortie et 50 milliards à l’entrée.

La Chine devient le 5ème marché d’exportation au détriment du Royaume-Uni

A l’exportation, dix des onze principaux groupes de marchandises ont progressé en 2017. Seul le groupe papier et produits des arts graphiques a régressé, poursuivant sa longue spirale négative. Le secteur phare, les produits chimiques et pharmaceutiques (+4,2 milliards de francs) ont expliqué 40% de la croissance totale. L’essor du secteur textiles, habillement et chaussures a encore une fois résulté des retours de marchandises vers l’étranger.

Les exportations de métaux ont grimpé de 13%, atteignant un plus haut depuis 2008. Au sein de la division chimique-pharmaceutique, tous les sous-groupes ont eu le sourire, à l’exception des produits agrochimiques. A relever l’augmentation de 7% des produits immunologiques. En hausse de 3%, le secteur machines et électronique semble avoir passé le creux de la vague. Son chiffre d’affaires est toutefois resté inférieur de 12 milliards de francs au record de 2008. L’horlogerie (+3%) a retrouvé des couleurs en 2017, après deux années de repli.

Durant l’année 2017, les exportations helvétiques ont gagné du terrain sur tous les continents. Vers les trois principaux marchés, elles ont augmenté entre 4 (Europe) et 7% (Amérique du Nord). La progression du continent nord-américain a reposé sur les USA (+7%) qui ont affiché un niveau jamais atteint (34 milliards de francs). Vers l’Asie (+6% à 48,1 milliards de francs), Singapour (+25% ; chimie-pharma), la Chine (+16% ou +1,5 milliard de francs) et Hong Kong (+10%) ont brillé. Les exportations vers la Chine ont par ailleurs doublé depuis 2008. A l’inverse, les ventes au Moyen-Orient ont fléchi de 9%, plombées par l’Arabie saoudite. En Europe, la Belgique (+12%), l’Autriche (+11%) et l’Italie (+8%) ont évolué en-dessus de la moyenne. Si l’Allemagne a crû de 4% (+1,6 milliard de francs), la France (-3% ; bijouterie) et le Royaume-Uni (-1%) ont courbé l’échine.

Importations: le renchérissement se répercute sur la croissance

Sept groupes de marchandises sur dix ont terminé au-dessus de la barre. La moitié des groupes ont même vu leurs importations gonfler entre 1,0 et 3,1 milliards de francs. Si la bijouterie et joaillerie (+24%) s’est montrée la plus vigoureuse, la plus forte contribution à la croissance est toutefois à mettre sur le compte des produits chimiques et pharmaceutiques (+3,1 milliards de francs ; +7%).

L’essor d’un cinquième des produits énergétiques a résulté de la flambée des prix (réel : +0%). Dans le secteur des métaux également, la hausse des prix explique en partie le résultat (réel : +4%). Au sein de la division chimie-pharma, les médicaments ont grimpé de 2,7 milliards de francs et les produits immunologiques de 1,3 milliard pendant que les principes actifs plongeaient d’autant. Dans le secteur machines et électronique (+6%), les machines motrices (p. ex. les turbines) ont bondi de 23%. Les importations de véhicules ont présenté un bilan mitigé (-1%), avec, d’une part, les voitures de tourisme (+2%) et les véhicules utilitaires (+8%) en verve et, de l’autre, un plongeon du segment aéronautique (-23%).

En 2017, les importations en provenance de tous les continents se sont intensifiées, à l’exception de celles d’Amérique du Nord. Celles issues du second plus important fournisseur, l’Asie, se sont accrues de 15% ou 4,2 milliards de francs, dont 2,1 milliards ont émané des Emirats arabes unis (bijouterie ; retours de marchandises). Le Japon a progressé de 11% contre 6% pour la Chine. En Europe, l’Italie, l’Allemagne et la France ont augmenté entre 7 et 10% contre 15% pour la Belgique. Le Royaume-Uni a, pour sa part, plié de 5% (-333 millions de francs). En Amérique latine (+12%), les arrivages provenant du Mexique se sont envolés d’un tiers (+233 millions de francs). Quant à l’Amérique du Nord (-6%), le doublement des envois du Canada n’a pu compenser le fléchissement des USA. Pour ce duo, les livraisons d’avions ont pesé lourd dans la balance.

Décembre 2017 : l’année se clôt en fanfare

En décembre 2017, le commerce extérieur suisse a, une fois de plus, pris l’ascenseur. Corrigées des jours ouvrables, les exportations se sont accélérées de 10,8% (réel : +4,6%) et les importations de 13,5% (réel : +11,1%). Si le dynamisme s’est aussi reflété à l’exportation en termes désaisonnalisés, les importations se sont quelque peu tassées par rapport à novembre. La balance commerciale boucle avec un excédent de 2,5 milliards de francs.

Neue Märkte mit S-GE erschliessen

Wir begleiten Sie auf dem Weg in neue Märkte – mit konkreten Informationen, kompetenter Beratung und einem globalen Experten-Netzwerk. Wir orientieren Sie über relevante Entwicklungen in den globalen Märkten, vermitteln Kontakte und Partner und zeigen neue Geschäftsmöglichkeiten auf.

Informationen
Partager
Comment souhaitez-vous être contacté ?

Partenaire Premium

Partenaires stratégiques

Partenaire institutionnel

Programme officiel