Actualités

S-GE ouvre un Trade Point au Kazakhstan

S-GE a ouvert un Trade Point à Astana, capitale du Kazakhstan. Pavel Ivanov, responsable de la nouvelle antenne, s’exprime à propos des opportunités s’offrant aux entreprises suisses au Kazakhstan.

Pavel Ivanov, pourquoi avoir ouvert un Trade Point au Kazakhstan?

L’essor économique du Kazakhstan depuis son indépendance en 1991 est l’histoire d’une réussite exceptionnelle. En l’espace de deux décennies, le Kazakhstan est devenu l’une des économies postsoviétiques les plus dynamiques et les plus performantes.

Dans les enquêtes que mène S-GE sur les pays-cibles des exportateurs suisses, le Kazakhstan gagne du terrain depuis des années. De même, la demande de soutien à l’export pour ce pays est en forte augmentation depuis deux ans.

Pourquoi les exportateurs suisses devraient-ils accroître leur volume d’affaires au Kazakhstan? Quelles sont les branches qui ont le meilleur potentiel de développement?

Depuis 1992, le revenu par habitant a été multiplié par sept. Il atteint aujourd’hui plus de 13'000 USD. Cet essor économique sans précédent s’est appuyé sur plusieurs piliers: les énormes réserves de matières premières du pays, une règlementation relativement libérale, une politique économique assez prudente et l’intégration croissante du Kazakhstan dans l’économie mondiale.

Ces dernières années, le Kazakhstan a introduit plusieurs réformes économiques. Grâce à sa stabilité politique, à son appartenance à l’Union économique eurasiatique et plus récemment à son accession à l’OMC, le pays est devenu attractif pour les entreprises suisses car il a gagné en sécurité juridique et en prévisibilité. Comme le Kazakhstan entend attirer des investisseurs, il se libéralise en conséquence. Le pays a démarré une large campagne visant à privatiser 60 entreprises d’Etat, un processus qui pourrait intéresser les investisseurs suisses et qui montre bien la volonté du pays de moderniser l'économie.

Le Kazakhstan s’efforce aussi de réduire sa dépendance aux matières premières et de diversifier son économie. La chute des prix de l’or noir, premier produit d’exportation, la concurrence accrue avec les pays de l’Union économique eurasiatique et les règles de l’OMC bientôt en vigueur ne feront qu’accélérer cette volonté de moderniser et de réformer l’appareil industriel. Plusieurs projets visant la mise en place de nouvelles entreprises industrielles ont déjà été lancés, d’autres sont en cours de planification. Le Kazakhstan a besoin des technologies et du savoir-faire européens.

De par sa position au centre de l’Asie, le Kazakhstan entend affirmer son rôle de couloir privilégié pour les marchandises en transit entre la Chine et l’Europe. Dans cette perspective, le pays met tout en œuvre pour hâter le développement de ses infrastructures de transport.

Le gouvernement kazakh est parvenu à mener une politique multi-vectorielle qui lui a garanti une certaine indépendance dans ses relations internationales bilatérales et multilatérales et lui a permis de tisser des relations économiques et commerciales pragmatiques avec ses grands voisins russes et chinois, mais aussi avec les États-Unis et l’Europe.

Les branches les plus intéressantes pour les entreprises suisses sont l’industrie légère, l’industrie MEM, les infrastructures, la transformation alimentaire, les techniques médicales, la pétrochimie, ainsi que diverses activités à Astana en lien avec la future Exposition internationale qui aura lieu à l’été 2017 dans la capitale kazakhe.

Quel type de soutien le Trade Point peut-il apporter aux exportateurs suisses ayant des projets d’expansion au Kazakhstan?

Le Trade Point met à disposition des entreprises suisses un large réseau de contacts avec des sociétés kazakhes privées et des sociétés suisses présentes dans le pays. Comme le Trade Point est intégré à l’ambassade de Suisse au Kazakhstan, l’antenne a aussi des contacts privilégiés avec les ministères et les instances officielles. L’ambassade n’a pas que des contacts à Astana, la capitale, et à Almaty, la métropole économique; elle dispose aussi d’un bon réseau de relations dans les autres régions du pays, qui rappelons-le est le 9e au monde par la taille. Le Trade Point entretient aussi d’excellents rapports avec des sociétés de conseil juridique locales et quelques spécialistes indépendants. Grâce à ce réseau de compétences nous sommes à même de répondre à toute question en lien avec une expansion au Kazakhstan et de mener à bien tout mandat de conseil export, quelle que soit la branche considérée.

A propos de Pavel Ivanov

Né en 1976, Pavel Ivanov est diplômé de l'Université des Relations internationales et des Langues du Monde d’Almaty (1997). Il a débuté sa carrière en 1999 au Consulat général de Suisse à Almaty. Après la fermeture de ce dernier, il est entré à l’ambassade de Suisse à Astana. Au fil des ans, Pavel Ivanov s’est vu confier diverses missions en matière de coopération bilatérale entre la Suisse et le Kazakhstan, en particulier dans le domaine économique et commercial. Grâce à sa longue expérience à l’ambassade de Suisse, Pavel Ivanov dispose d’un épais carnet d’adresses. De plus, il connaît le marché et l’économie kazakhs sur le bout des doigts.

Cordonnées du Trade Point à Astana, Kazakhstan

Embassy of Switzerland

Kosmonavtov street 62, 8 floor, Microdistrict Chubary, 010000 Astana, Republic of Kazakhstan

Tél. : 007 7172 97 98 92/93 (Embassy), Fax : 007 7172 97 98 94 (Embassy), Ast.vertretung@eda.admin.ch, www.eda.admin.ch/astana

pavel.ivanov@eda.admin.ch, Mob.: 007 777 533 05 91, tél.: +41 58 4844472 (UCC)

Entretiens pays Kazakhstan (21-23 mars, Zurich, en all.)

Informations pays: Kazakhstan

En savoir plus sur le sujet
Partager

Autres articles d'intérêt

Partenaire Premium

Partenaires stratégiques

Partenaire institutionnel

Programme officiel