Global Opportunities

Investissements dans la santé en Roumanie

Un marché grand ouvert aux producteurs suisses de dispositifs médicaux

De grands projets publics et des initiatives privées sont mis en œuvre dans les infrastructures de santé en Roumanie. Ce marché en plein essor offre aux entreprises suisses un potentiel encore largement inexploité.

Place de l’université à Bucarest

Avec ses 19,7 millions d’habitants, la Roumanie est le 7e pays le plus peuplé de l’UE. En 2018, le pays se classait au 52e rang de l’Indice de développement humain (IDH) du PNUD. Ainsi, sur les 189 pays passés en revue, la Roumanie fait partie des pays dont l’indice de développement humain est « très élevé ».

Son PIB a augmenté de 3,5% en 2013 et de 7% en 2017. Les prévisions de croissance sont de 4,1% pour 2018 et 3,8% pour 2019. Enfin, selon un rapport de Credit Suisse, les Roumains sont, pour la première fois de leur histoire, plus riches que leurs voisins.

Néanmoins, en Roumanie, les systèmes de santé et d’assurance sont majoritairement contrôlés par l’État et la qualité des infrastructures et des services à la population est très insuffisante.

Un ambitieux programme d’investissements pour développer le système de santé national

Le gouvernement a annoncé un ambitieux programme d’investissements visant à moderniser 14 hôpitaux et à construire 8 nouveaux hôpitaux régionaux d’une valeur estimée à 300 millions d’euros chacun. Il est également prévu de bâtir un «hôpital républicain», équipé de centres de recherche et d’autres services éducatifs et d’hébergement pour environ 1,1 milliard d’euros.

Ces travaux seront financés par le budget de l’État, des fonds européens et des fonds de cohésion avec une contribution de la Suisse, des crédits bancaires et des partenariats public-privé (PPP).

Projets de santé à venir

L’ordonnance urgente no. 39/18 du 10 mai 2018 du gouvernement roumain définit les règles des PPP. Deux autres ordonnances s’appliquent à deux paquets regroupant en tout 16 investissements stratégiques confiés par le comité national de stratégie et de pronostic dans le cadre de contrats de PPP. Parmi les projets à venir, citons:

  • la banque nationale de sang et de cellules-souches
  • l’hôpital régional de Timisoara
  • l’hôpital régional de Braila-Galati
  • la polyclinique Dr. Calistrat Grozovici
  • l’hôpital régional de Targu Mures.

Toutes les entreprises souhaitant participer à des projets financés par des deniers publics doivent garder à l’esprit que les acquisitions de biens et de services sont soumises à une procédure d’appels d’offres publics gérée via le système électronique SEAP/SICAP.

Évolutions actuelles dans le secteur privé

Le secteur privé se développe très rapidement. La fusion de cliniques et de laboratoires a donné naissance à de grands groupes médicaux composés de laboratoires, de centres de diagnostic et d’hôpitaux; MedLife est ainsi devenue la première société médicale cotée en bourse en Roumanie. D’autres groupes médicaux privés, tels que Regina Maria, Medicover, Sanador, Monza ou Affidea, ont annoncé la construction de nouveaux hôpitaux et centres médicaux, dotés pour la plupart de services de recherche et de diagnostic, de blocs opératoires, etc. Une attention particulière est accordée à l’oncologie (5 centres), aux maladies cardiovasculaires et à la récupération.

Projets soutenus par la Suisse

Dans le cadre de ses projets de contribution à l’élargissement pour 2013 – 2019, la Suisse a financé deux projets médicaux en Roumanie dans le but 

  • d'améliorer la qualité des services pré-hospitaliers et des services d’urgence hospitaliers
  • de créer un système national de formation pour la simulation en anesthésie et en soins intensifs et pour d’autres spécialités.

Des experts et des formateurs venus de Suisse ont organisé des formations et mis en œuvre des bonnes pratiques dans quelques hôpitaux publics.

Un secteur médical tributaire des importations

La Roumanie ne disposant pas d’un secteur national spécialisé dans les technologies médicales de pointe, elle couvre la plupart de ses besoins par des importations. Ses principaux fournisseurs sont Siemens, Philips et General Electric. Avec ses divisions Diagnostics et Research & Development, la société suisse ROCHE est également un acteur majeur.

Le secteur médical devrait être intégré au programme de financement de l’UE pour la période 2021 – 2027, ce point devant encore être approuvé en 2019 par l’UE et le parlement suisse. Ajoutés aux sources de financement nationales, ces fonds seront bénéfiques pour la population roumaine, avec un secteur économique en plein essor, et pour les fournisseurs suisses d’équipements, appareils et instruments chirurgicaux, médicaux et dentaires, de technologies de suivi des patients, de dispositifs médicaux pour les laboratoires, de matériel et de logiciels, de systèmes modernes de gestion des hôpitaux, etc.

Exporter en Roumanie

Vous souhaitez en savoir plus sur les débouchés existants? Notre conseiller senior pour l’Europe, Benedikt Schwartz, se fera un plaisir de vous renseigner sur les opportunités offertes par le secteur de la santé en Roumanie.

Contact
En savoir plus sur le sujet
Partager
Comment souhaitez-vous être contacté ?

Partenaire Premium

Partenaires stratégiques

Partenaire institutionnel

Programme officiel