Actualités

Hausse des exportations et des importations en août

En août 2017, le commerce extérieur suisse s’est renforcé à l’entrée comme à la sortie. Avec une croissance de 9,9%, les importations se sont montrées nettement plus dynamiques que les exportations (+3,9%). La balance commerciale boucle avec un excédent de 2,2 milliards de francs.

Quasi tous les secteurs ont progressé dans les deux directions du trafic
Quasi tous les secteurs ont progressé dans les deux directions du trafic

Evolution globale

En août 2017, les exportations corrigées des jours ouvrables se sont accrues de 3,9% (réel : +6,1%) sur un an. Par rapport au mois de juillet (chiffres désaisonnalisés), elles ont augmenté de 0,7%, confirmant la tendance positive enregistrée jusqu’ici. Les importations ont bondi de 9,9% sur un an (réel : +6,5%) et de 4,3% par rapport au mois précédent. La tendance haussière affichée depuis le début l’année s’est ainsi renforcée, selon le communiqué mensuel de l'Administration fédérale des douanes.

Trois quarts de la croissance sur le compte des produits de l’industrie MEM

A l’exception de la bijouterie et joaillerie (-13%) ainsi que des produits chimiques et pharmaceutiques (-0%), les exportations de tous les groupes de marchandises ont progressé. Le secteur machines et électronique (+233 millions de francs) a généré à lui seul deux cinquièmes de la croissance à la sortie.

En plus du secteur textiles, habillement et chaussures, les véhicules (+16% ; aéronautique) se sont également mis en évidence. Les produits MEM - les métaux, le secteur machines et électronique ainsi que les instruments de précision - ont crû de 11 à 13% (+456 millions de francs au total). Le dynamisme des machines s’est principalement appuyé sur les machines motrices (+43%) et les machines-outils (+17%). Les ventes horlogères ont gagné 4%. Dans la chimie-pharma, le repli des médicaments et des principes actifs a plombé le résultat du groupe.

Les exportations helvétiques ont gagné du terrain sur tous les continents, l'Océanie en tête (+64%). Parmi les principaux marchés, l’Asie (+8%) s’est montrée la plus dynamique, stimulée par la Chine (+263 millions de francs). L’augmentation nord-américaine (+2%) a, une fois n’est pas coutume, reposé sur le Canada (+35%) et non sur les USA (-1%). La demande européenne (UE : -0%) a affiché une hausse de 1%. Celle-ci a principalement pris racine en Russie (+84%) et en Allemagne (+7%). La France (-19%) et le Royaume-Uni (-13%) ont, pour leur part, plongé. Pour l’ensemble des pays mentionnés, les produits chimiques et pharmaceutiques ont marqué le résultat de leur empreinte.

L’essor des importations se concentre sur les pays voisins

Le bond de 10% des importations a été largement soutenu, même si les deux principaux groupes de marchandises, le secteur machines et électronique ainsi que les produits pharmaceutiques, ont généré la moitié de la croissance.

Les articles de la bijouterie et joaillerie (+51%) ont joué les fers de lance. Les produits énergétiques ont également cartonné (+18% ; réel : -1%). Un accroissement de 9 à 12% a caractérisé la moitié des groupes, dont les métaux, le secteur machines et électronique ainsi que les produits chimiques et pharmaceutiques. L’essor de ces derniers a découlé des médicaments (+33%) et des produits immunologiques (+21%). L’importation de trois avions de ligne explique la performance des véhicules.

Du point de vue géographique, l’Asie (+14%) et l’Europe (+12%) ont été le moteur de la croissance. Sur le continent asiatique, les Emirats arabes unis (+107 millions de francs ; bijouterie et joaillerie), le Japon (+33%) et la Chine (+6%) ont occupé le devant de la scène. La hausse du Vieux Continent a principalement émané des pays voisins Allemagne, France et Italie. Ce trio a contribué à hauteur de 800 millions de francs à l’évolution positive des importations. A noter également le dynamisme de l’Irlande (+27%). Les arrivages d’Amérique du Nord ont en revanche reculé de 5% (USA : -9%).

La bonne stratégie pour le bon marché

Votre modèle d'affaires est-il adapté à votre marché cible? N'hésitez pas à en discuter avec un conseiller de Switzerland Global Enterprise au cours d'un de nos entretiens-pays. Nos conseillers ont tout le savoir-faire requis pour vous soutenir dans vos projets d'expansion à l'international: inscription à un entretien-pays gratuit

Documents

Liens

En savoir plus sur le sujet
Partager

Autres articles d''intérêt

Partenaire Premium

Partenaires stratégiques

Partenaire institutionnel

Programme officiel