Actualités

Secteur russe de l’énergie: opportunités cleantech pour les PME suisses

Le secteur de l’énergie joue un rôle de premier plan dans l’économie russe. Dans l’efficacité énergétiques et les énergie renouvelables, le potentiel d’affaires est certes intéressant mais pas facile à réaliser pour les PME exportatrices.

Les énergies renouvelables sont amenées à jouer un rôle plus important dans la production énergétique russe.
Les énergies renouvelables sont amenées à jouer un rôle plus important dans la production énergétique russe.

De par sa taille gigantesque, la Russie a plus de ressources énergétiques qu’aucun autre pays au monde. Il n’est donc pas étonnant que l’économie russe soit centrée sur ce secteur: en 2016, le secteur des matières premières et de l’énergie a généré 301 milliards de dollars, soit 23% du produit intérieur brut russe.

Energies renouvelables: un marché d’avenir

Un marché saturé? Non, selon un récente rapport de l’Ambassade de Suisse en Russie qui passe en revue le secteur de l’énergie. Certes, la Russie produit et exporte beaucoup d’énergie mais la production se concentre essentiellement sur les énergies fossiles comme le gaz naturel, le charbon et le pétrole. Les énergies renouvelables ne jouent par contre qu’un rôle mineur: 0,01% de la production énergétique russe actuelle.

Pourtant, des opportunités intéressantes s’offrent aux PME suisses car l’intérêt pour le renouvelable ne cesse de croître depuis quelques années. Selon les experts, sa part dans le mix énergétique russe devrait atteindre 8 à 10% dans dix ans. «La demande de technologies propres, notamment dans le solaire, l’éolien et la valorisation de déchets devrait prendre de l’ampleur», explique le consultant en charge de la Russie chez Switzerland Global Enterprise.

La valorisation énergétique des déchets de bois est d’ores et déjà en plein boom en Russie: pour de nombreux ménages et petites entreprises, le chauffage aux granulés de bois est une alternative intéressante économiquement. Des perspectives commerciales lucratives s’ouvrent ainsi aux fournisseurs suisses d’installations de production de pellets, ainsi qu’aux entreprises souhaitant livrer des techniques de combustion aux exploitants de centrales à bois.  

De gros besoins en efficacité énergétique

Les besoins sont aussi immenses en termes d’efficacité énergétique. Beaucoup d’infrastructures datent de l’ère soviétique, et cela coûte cher à la Russie: en termes de production, les coûts énergétiques des entreprises russes sont plus de deux fois plus élevés que la moyenne mondiale. 

Il n’est donc pas étonnant de voir croître les besoins en technologies et équipements en vue d’améliorer l’efficacité énergétique dans les bâtiments, les centrales énergétiques et l’industrie. Les débouchés sont prometteurs pour les fournisseurs suisses de techniques de chauffage, de climatisation et d’isolation.

Des conditions d’accès au marché difficiles

Malgré un beau potentiel, les PME suisses doivent savoir que le marché russe de l’énergie est semé d’embuches et qu’il convient d’être vigilent: il faut par exemple systématiquement désamorcer les tentatives de corruption. Les procédures de passation de marchés ne sont pas toujours faciles à appréhender et doivent être bien analysées pour être suivies à la lettre. Sans compter que la faiblesse du rouble met encore au défi les prestataires helvétiques.  

Conclusion: le marché énergétique russe est certes intéressant mais difficile. Pour les PME suisses qui souhaitent comprendre ce marché et s’y développer de façon stratégique, le marché russe peut se révéler très rentable.

Vous souhaitez connaître vos chances sur le marché énergétique russe?

Pour connaître vos perspectives sur ce marché, n’hésitez pas à réserver un entretien-pays Russie gratuit chez S-GE ou à contacter Benedikt Schwartz notre conseiller en charge de la Russie pour convenir d’un entretien.

Vous trouverez ci-dessous le rapport de l’Ambassade de Suisse à Moscou sur l’énergie russe à télécharger.

Documents

Liens

En savoir plus sur le sujet
Partager

Autres articles d'intérêt

Partenaire Premium

Partenaires stratégiques

Partenaire institutionnel

Programme officiel