Actualités

Conseils pour l’entrée sur le marché en Afrique subsaharienne

Vous souhaitez accroître vos activités internationales et exporter vers l’Afrique? Suhail el Obeid, conseiller chez S-GE à Zurich, vous montre ce à quoi vous devez faire attention lors de l’entrée sur le marché et comment avoir du succès à long terme dans les pays subsahariens. La forte croissance économique de ces pays les rend très prometteurs dans divers domaines, ce qui représente autant d’opportunités commerciales pour les entreprises suisses.

Evaluez vos opportunités commerciales en Afrique
Evaluez vos opportunités commerciales en Afrique

Vous souhaitez accroître vos activités internationales et exporter vers l’Afrique? Suhail el Obeid, conseiller chez S-GE à Zurich, vous montre ce à quoi vous devez faire attention lors de l’entrée sur le marché et comment avoir du succès à long terme dans les pays subsahariens. La forte croissance économique de ces pays les rend très prometteurs dans divers domaines, ce qui représente autant d’opportunités commerciales pour les entreprises suisses.

«Les entreprises ne devraient pas négliger l’Afrique subsaharienne dans leur stratégie d’exportation», souligne d’emblée Suhail el Obeid, conseiller pour l’Afrique chez Switzerland Global Enterprise. Les pays d’Afrique subsaharienne présentent en effet de multiples potentiels: construction d’aéroports, expansion du réseau ferroviaire, médicaments et appareils médicaux, industrie énergétique (dont les énergies durables), construction mécanique, biens de consommation, drones, paiement par smartphone ou agriculture. «Il existe un potentiel commercial dans presque tous les secteurs», affirme Suhail el Obeid.

Le pouvoir d’achat en hausse dans les pays africains est un deuxième argument pour envisager de pénétrer ce marché. La population du continent s’élève à un milliard d’habitants. D’ici 2050, elle sera de deux milliards. L’Afrique est ainsi en passe de devenir le deuxième marché le plus important après l’Asie.

Croissance économique: pays africains dans le top 10

Le troisième argument est la croissance économique des pays d’Afrique subsaharienne. Selon les données de la Banque mondiale, cinq pays africains figurent dans le top 10, entre autres l’Éthiopie, le Ghana et la Côte d’Ivoire. «La croissance économique est aussi importante dans ces pays parce qu’ils partent de loin. L’évolution et la dynamique en hausse sont cependant indiscutables», poursuit Suhail el Obeid. «Du point de vue des entreprises suisses, les marchés au Kenya, en Éthiopie et au Nigéria, par exemple, suivent en ce moment une évolution très positive. Une attention particulière va au Nigeria qui a devancé l’Afrique du Sud en tant que première puissance économique du continent.»

Aussi prometteurs que ces faits puissent sembler, chaque marché d’exportation n'est pas adapté à chaque PME. Une pénétration de marché dans un pays de la région subsaharienne doit aussi être préparée sérieusement. L’analyse de marché joue ici un rôle important. Elle montre aux entreprises s’il existe un potentiel sur le marché et dans quelle ampleur. Switzerland Global Enterprise soutient les sociétés suisses sur demande dans la préparation d’une analyse de marché. En savoir plus

Défis lors de l’entrée sur le marché

Même s’il existe un potentiel économique en Afrique subsaharienne, une pénétration durable du marché reste délicate. «Les pays africains adoptent parfois une attitude protectionniste afin de protéger leur économie.» Selon Suhail el Obeid, ceci se reflète en partie dans les interdictions d’importations ou d’enregistrements de produits qui peuvent entraîner de longues et complexes procédures. Les produits pharmaceutiques et médicaux en particulier sont un domaine sensible et sont sujets à une procédure laborieuse. «Les entreprises doivent de plus se familiariser avec le marché et comprendre comment bâtir et soigner un réseau afin de pouvoir générer des bénéfices. Ceci nécessite du temps et parfois de l’argent.» Malgré ces défis, Suhail el Obeid est persuadé du fait que la pénétration d’un marché d’Afrique subsaharienne ne doit pas être plus compliquée qu’ailleurs. Les entreprises devraient cependant prévoir assez de temps à cet effet. Une expansion de marché dans les pays africains peut durer de plusieurs mois à plusieurs années.   

Prendre en compte les différences culturelles

Outre les obstacles à l’entrée sur le marché, les entreprises doivent également tenir compte de la culture. Selon Suhail el Obeid, il n’y a pas de marche à suivre générale avec les partenaires commerciaux africains. La région est bien trop vaste et diverse pour cela. Il s’agit bien plus d’être conscient des particularités régionales et de les prendre en compte. Les faux-pas culturels sont selon la culture difficiles voire impossible à corriger ultérieurement.  

La communication entre Suisses et Africains peut dans ce sens se révéler délicate. «Les entreprises suisses favorisent souvent la communication par e-mail au lieu du téléphone.» Dans les pays africains les e-mails peuvent par contre être considérés comme peu fiables et n’obtenir de réponse que relativement tard. Dans une telle situation Suhail el Obeid conseille de ne pas tout de suite suspendre le projet d’exportation, mais de rencontrer régulièrement le partenaire commercial potentiel en Afrique afin d’intensifier la relation de confiance. «Une collaboration avec un distributeur local qui saura contourner de tels problèmes peut être utile.»

Examinez votre potentiel d’exportation vers l’Afrique

Souhaitez-vous sonder votre potentiel commercial en Afrique subsaharienne? Contactez Bastien Bovy, conseiller pour l’Afrique chez Switzerland Global Enterprise en Suisse romande. Contact

En collaboration avec son réseau mondial, S-GE soutient des entreprises suisses dans leurs projets d’exportation et les aide à évaluer le potentiel commercial et à maîtriser l’entrée sur le marché. 

Roundtable Nigeria und Kenia

Nigeria hat Südafrika als stärksten Wirtschaftsmarkt des afrikanischen Kontinents bereits überholt. Kenia wiederum wächst wirtschaftlich robust und kontinuierlich und setzt seit seiner Unabhängigkeit auf ein liberales Wirtschaftsmodell. Wer es schafft, sich in den beiden Ländern zu positionieren, geniesst einen wertvollen Vorsprung für die Erschliessung weiterer afrikanischer Märkte. Kennen Sie Ihre Geschäftsmöglichkeiten in diesen beiden aufstrebenden Ländern? Melden Sie sich jetzt für den Roundtable am 1. Oktober in Zürich an.

Anmeldung

Documents

Liens

En savoir plus sur le sujet
Partager
Comment souhaitez-vous être contacté ?

Partenaire Premium

Partenaires stratégiques

Partenaire institutionnel

Programme officiel