Actualités

Medtechs. La Suisse, terre d’accueil et d’innovations

C’est l’un des piliers de l’économie en Suisse. Les Medtechs constituent l’une des branches les plus dynamiques du pays, portées par un environnement favorable à l’innovation et à l’expérimentation, par des infrastructures pensées pour faciliter le développement des entreprises, quelle que soit leur taille et par un écosystème déjà parmi les plus performants au monde. Alors n’attendez plus : plongez dans l’univers des Medtechs Made In Switzerland !

Personne dans un laboratoire en train de manipuler des éprouvettes

La Medtech Suisse en chiffres

Si la haute horlogerie et la mécanique de précision font partie du patrimoine industriel de la Confédération Helvétique, l’industrie pharmaceutique n’est pas en reste et, assez logiquement, la branche des technologies médicales, les Medtechs, s’est également installée solidement parmi les spécialités suisses. Ainsi, les Medtechs représentent 1350 entreprises et 54.500 collaborateurs à travers le pays pour un chiffre d’affaires estimé à 14,1 milliards de francs suisses, soit 2,2% du PIB environ (Source SMTI, données 2016). Des ratios conséquents obtenus notamment grâce à un tissu de sous-traitance composé de PME où la culture de l’innovation est puissante, tiré vers le haut par les moteurs que représentent les grands groupes internationaux présents dans le pays. Tous bénéficient en effet en Suisse d’un environnement particulièrement stimulant. Il repose en effet sur les principaux atouts qui lui sont généralement reconnus : outre le contexte porteur en matière d’innovation, l’accès facilité à une main d’œuvre fortement qualifiée, une recherche universitaire de premier plan, la mise en place d’un environnement fiscal favorable et le soutien actif de structures associatives (clusters, pôles technologiques…) contribuent à une dynamique qui n’est pas démentie. On estime ainsi que 94% des entreprises des Medtechs en Suisse travaillent entre elles ou avec des pôles universitaires et/ou hospitaliers. Côté chiffres encore, les opérateurs de Medtechs ont dépensé entre 9 et 20% de leur chiffre d’affaires en R&D l’an dernier. Un taux qui reste élevé pour leurs sous-traitants : 11 à 13%.

De grands noms de la scène Medtech et des PME

Tous les ingrédients sont donc réunis pour attirer et favoriser le développement de nouveaux acteurs des technologies médicales et alimenter ainsi un cercle vertueux. De grands noms des Medtechs ne s’y sont pas trompés. Ainsi, des entreprises suisses ou internationales comme Johnson & Johnson Medical, Roche Diagnostics international AG ou encore Zimmer Biomet ou Biotronik Schweiz AG, pour ne citer que celles-ci, ont développé de solides implantations sur place. Pour autant, la présence de ces grandes entreprises ne doit pas faire oublier que le tissu des PME est également très puissant en Suisse : la filière des technologies médicales n’échappe pas à cette réalité et 41% des entreprises de cette branche emploient moins de 10 collaborateurs. Ces PME, récemment créées ou comptant déjà une belle expérience derrière elles, se comptent donc par dizaines à travers le territoire et ont développé des technologies de pointe dans les différents univers de la santé où la Medtech s’est imposée. Parmi elles, des sociétés comme Debiotech, qui développe depuis Lausanne des solutions permettant d’intégrer les micro ou nanotechnologies à des organes artificiels. Ou encore Symbios Orthopédie qui, à Yverdon-les-Bains (Canton de Vaud), met au point notamment des prothèses de genoux et de hanches grâce aux technologies numériques et 3D. Dans un autre registre, la société Composites Busch a également mis toute sa science et son savoir-faire des matériaux composites au service des technologies médicales pour trouver de nouveaux débouchés dans un secteur en pleine essor, mais aussi pour générer de nouvelles solutions particulièrement innovantes.

Un contexte favorable aux entreprises françaises

Les exemples de réussites dans le secteur des Medtechs sont légion. Mais le dynamisme de cette filière, son besoin constant en innovations et la compétition que se livrent les grands comme les plus petits acteurs de la filière à l’échelle mondiale sont de nature à stimuler une branche qui n’a pas fini de s’épanouir en Suisse. A ce titre, la Confédération entend contribuer à son développement endogène, mais aussi continuer à accueillir sur son territoire les startups innovantes, d’où qu’elles viennent. Un contexte qui devrait convenir à la scène Medtech française, réputée créative et innovante : elle pourrait bien trouver en Suisse le terrain et les partenaires qu’il lui faut pour accélérer ses projets et sa croissance à l’international.

Liens

En savoir plus sur le sujet
Partager

Autres articles d''intérêt

Partenaire Premium

Partenaires stratégiques

Partenaire institutionnel

Programme officiel