Actualités

Industrie 4.0: la cybersécurité, nouvel enjeu des assureurs

La numérisation, un nouveau risque. Pour faire face à ce défi, Dieter Gosteli, responsable Corporates d’Axa Winterthur, le plus grand assureur de Suisse, entend miser sur le facteur humain.

La sécurité informatique gagne en importance

L’activité principale d’AXA Winterthur est l’assurance de risques. L’échange de données et d’informations sensibles génère de nouveaux risques pour de nombreuses PME. «Notre objectif est de décharger les entreprises de certains de ces risques», déclare Dieter Gosteli, «car si une PME ne maîtrise pas ses risques informatiques, elle peut vite mettre son existence en péril.» Axa Winterthur se doit également d’offrir des conseils et des prestations adaptés. La transformation numérique pousse les assureurs à analyser la chaîne de valeur de leurs clients afin de développer un savoir-faire pour mieux gérer les cyber-risques.

Une révolution numérique, pas seulement une révolution industrielle

La numérisation ne concerne pas que les usines. «Elle concerne l’ensemble de l’économie et toute la chaîne de valeur», affirme Dieter Gosteli. L’Homme va-t-il jouer un rôle dans ce processus? «La confiance est placée dans les gens, pas dans les technologies.» Pour lui, il est hors de question que l’Homme serve d’agent intégrateur et communicateur. Mais de nombreux points restent ouverts. Dans quels processus l’humain est-il indispensable, où la numérisation est-elle utile? Et Dieter Gosteli d’ajouter: «Les machines peuvent nous soulager de nombreuses tâches. Par exemple, un scanner peut mesurer rapidement et avec exactitude le dommage causé par la grêle à une voiture. Mais la confiance, le fait que la voiture sera réparée par des professionnels et que les frais seront rapidement pris en charge, est une affaire de personnes. Les interactions humaines jouent encore un rôle dans les prestations.» En tant qu’entreprise, AXA Winterthur a pris des mesures pour être au premier rang en ce qui concerne la numérisation. L’intégration verticale est remise en cause «là où d’autres prestataires font certaines choses mieux que nous.» AXA Winterthur recherche activement des coopérations avec des start-up actives dans le domaine des technologies, gère ses propres Venture Funds et reste ainsi au courant des évolutions. Dieter Gosteli est confiant en ce qui concerne les PME suisses. D’après lui, elles sont plus agiles que les grandes entreprises et sont souvent des pionnières dans le domaine des technologies, «mais elles sont plus rapidement freinées par leurs limites financières.»

La politique freine encore

«Pour être agréé, un prestataire d’assurances doit fournir différents documents. C’est le législateur qui le prescrit. Les entreprises existantes ont ainsi un peu de temps pour s’adapter», déclare Dieter Gosteli. «Mais il est également possible qu’apparaissent de tout nouveaux concepts qui ne relèvent pas des réglementations existantes. Par exemple des communautés qui s’assurent mutuellement.» Selon Dieter Gosteli, la Suisse est bien positionnée en comparaison internationale, notamment en ce qui concerne les PME orientées à l’export. Et les choses ne devraient pas changer de sitôt: «Certains pays voisins ne jouissent pas d’une position aussi bonne.» A ses yeux, pour que les entreprises suisses opèrent leur transformation numérique avec succès elles devront agir avec rapidité et flexibilité. «Les conditions sont très favorables, les PME devraient pouvoir tenir le rythme», conclut Dieter Gosteli avec enthousiasme.

Forum suisse du commerce extérieur 2016 sur le thème de l’industrie 4.0

Lors de notre Forum suisse du commerce extérieur le 21 avril à Zurich, vous pourrez vous immerger avec Axa Winterthur dans l’univers des pirates et de la cybercriminalité. Vous découvrirez également comment vous armer contre ces risques grâce à une gestion ciblée des risques. Inscrivez-vous dès maintenant!

Plus d'articles sur la question dans notre Dossier «Industrie 4.0»

Voir aussi: "Industrie 4.0: chances des PME selon les leaders du marché"

A propos de Dieter Gosteli

Né en 1959, titulaire d’une licence en économie HSG, Dieter Gosteli a occupé différentes fonctions dirigeantes chez AXA Winterthour, où il est entré il y a une trentaine d’années. Outre son expérience dans le controlling, le marketing et la distribution, Dieter Gosteli dispose d’un vaste savoir-faire technique d’assurance dans le P&C Business, notamment en tant que responsable des opérations clientèle privée. Depuis 2015, il dirige le domaine Corporates.

A propos d’Axa Winterthur

Axa Winterthur est ancrée en Suisse depuis 140 ans. L’entreprise a réalisé un volume d’affaires de 11,7 milliards de francs en 2014. Premier assureur de Suisse, AXA propose des offres complètes et un conseil spécialisé pour les clients entreprises: 40% de toutes les PME suisses lui font confiance. Grâce à des solutions flexibles et spécifiques par branches et à un vaste réseau international, AXA est en mesure de servir ses quelque 1,87 million de clients. www.axa.ch

En savoir plus sur le sujet
Partager

Autres articles d''intérêt

Partenaire Premium

Partenaires stratégiques

Partenaire institutionnel

Programme officiel