Global Opportunities

Demande de chocolat en hausse en Indonésie

En 2017, la consommation annuelle de chocolat s’élevait à environ 0,4 kg par personne en Indonésie. Bien que ce chiffre reste encore faible, la demande croît de 10% chaque année. Les principaux moteurs de cette tendance sont l’essor de la classe moyenne et le changement des habitudes de consommation. La sensibilité aux prix décroit, tandis les exigences en termes de qualité et de saveurs jouent désormais un rôle prépondérant. Avec ce tour d’horizon du marché indonésien du chocolat, découvrez les perspectives qui s’ouvrent aux entreprises suisses.

chocolate products Indonesia

L’expansion fulgurante des commerces de proximité dans les zones rurales a permis une distribution uniforme des produits de chocolat, même dans les régions reculées. Le chocolat fait partie des en-cas préférés des Indonésiens après les pâtisseries, les biscuits et les bonbons et ce marché pèse 776 millions USD.

Progression des exportations de chocolat suisse

En 2017, l’Indonésie a importé des produits de chocolat et de cacao pour un montant de 88 millions USD. Le chocolat est surtout importé d’Inde (25% des importations, soit 22 millions USD), puis de Malaisie, de Singapour et d’Australie, avec des parts respectives de 21,4%, 9% et 8%. Malgré un léger fléchissement des importations, les livraisons de Suisse progressent et représentent maintenant 3% du total, les chocolats en conteneurs ou en emballage primaire étant les plus demandés.

Tour d’horizon du marché indonésien du chocolat

En Indonésie, le marché du chocolat est dominé par deux grands producteurs locaux, Petra Foods et Mayora Indonesia, qui détiennent à eux seuls une part de marché de près de 80%. Les 20% restants sont partagés entre des multinationales telles que Mondelẽz International (Cadbury et Toblerone), Mars (Snicker, Dove), Ferrero, Nestlé (KitKat), Lindt et Hershey. Avec sa gamme très étendue comportant les barres au chocolat Silver Queen (le produit-phare dans une part de marché de 65%) les produits Delfi et les copeaux de chocolat Ceres, Petra Foods est le numéro un du marché. Quant à Mayora Food, elle tire son leadership de son célèbre Choki Choki. L’avantage concurrentiel qu’ont les marques locales par rapport à leurs rivaux internationaux est leur prix abordable, mais aussi la forte présence de leurs produits dans la plupart des commerces de proximité. Qu’à cela ne tienne: les consommateurs privilégiant la qualité et le goût se tourneront plus volontiers vers le chocolat importé.

Les canaux de distribution du chocolat: supermarchés, hôtels et restaurants

Dans l’ensemble, les détaillants modernes que sont les supermarchés et les hypermarchés restent un des principaux canaux de distribution du chocolat importé. Les quatre plus grandes chaînes d’hypermarché sont Transmart Carrefour (110 magasins), Giant (166 magasins), Hypermart (113 magasins) et Lotte Mart (46 magasins). Quant au segment des supermarchés, il est dominé par Hero (32 magasins), Super Indo (157 magasins), Ranch Market (14 magasins), FoodHall (26 magasins) et Foodmart (40 magasins). Par ailleurs, des commerces de proximité tels qu’Indomaret (14 000 boutiques) et Alfamart (10 000 boutiques) se sont développés à un rythme soutenu et constituent ainsi un bon canal pour atteindre les zones moins bien desservies. Les chocolats prêts à la consommation, comme les tablettes, la pâte à tartiner et les barres comme Toblerone, KitKat et Snickers, font partie des produits importés facilement disponibles dans les commerces de proximité. En outre, de plus en plus nombreux, les hôtels (environ 2300) et les restaurants (plus de 100 000) proposent toutes sortes de gâteaux à base de chocolat, ce qui contribue à stimuler la demande en chocolat. Il est nécessaire de faire appel à des partenaires locaux pour l’importation, l’enregistrement et la distribution des produits.

Ce que vous devez savoir sur la cadre réglementation

Avant leur entrée sur le marché, tous les produits alimentaires en emballages unitaires doivent obtenir un numéro d’enregistrement par l’Indonesia National Agency of Drug and Food Control (BPOM). L’enregistrement peut s’effectuer via une plateforme en ligne, où plusieurs documents administratifs et techniques doivent être remis, tels que documents d’exportation, «letters of appointment», certificat de vente, certificat d’analyse, etc. Le processus d’évaluation précédant la délivrance du numéro d’enregistrement peut prendre jusqu’à 6 mois en fonction du niveau de risque et de l’exhaustivité des documents. La taxe d’enregistrement à payer pour les produits de chocolat est d’environ 33 $US et la licence accordée est valable 5 ans. De plus, il est nécessaire d’obtenir un permis d’entrée (SKI) en vue du dédouanement. Les importations de chocolat sont assujetties à une taxe totale de 17,5% constituée de droits d'importation de 5%, d’une taxe sur la valeur ajoutée de 10% et d'une taxe d’importation de 2,5%. Des droits d’importation plus élevés, de 20%, s’appliquent au chocolat non fourré. Afin d’anticiper l’entrée en vigueur de la loi sur le halal en 2019, il est recommandé aux exportateurs de prendre connaissance des nouvelles exigences.

 

 

 

 

Un débouché prometteur pour les producteurs suisses

Familiarisez-vous avec le marché indonésien en participant au salon Food & Hotel Indonesia, qui aura lieu à Jakarta du 24 au 27 juillet 2019. Le Swiss Business Hub Indonesia sera présent sur un Mini Swiss Pavilion. Si vous souhaitez en savoir plus, veuillez contacter notre conseiller senior pour l’Asie, Alain Graf.

Contact

Liens

En savoir plus sur le sujet
Partager
Comment souhaitez-vous être contacté ?

Partenaire Premium

Partenaires stratégiques

Partenaire institutionnel

Programme officiel