Exemples de Réussite

Une start-up zurichoise développe un nouveau modèle d'affaires pour l'assurance

En se joignant à une mission «InsurTech» de S-GE à Londres, la startup suisse Anivo 360 a pu pénétrer le marché britannique de l’assurance et nouer des contacts précieux avec des décideurs de la Lloyds et de Willis.

Alexander Bojer, co-fondateur et CEO d'Anivo 360
Alexander Bojer, Co-Gründer und CEO Anivo 360

Le secteur de l'assurance est entré dans l'ère numérique: de plus en plus de startups informatiques révolutionnent les modèles traditionnels. Les «InsurTech» arrivent en Suisse, notamment grâce à Alexander Bojer et Werner Flatz. Ces deux spécialistes de l’assurance ont créé Anivo 360 début 2015, inaugurant un modèle économique novateur: un site web sur lequel on peut comparer des offres et obtenir des conseils, par téléphone, par e-mail ou par chat. «Nous avons réussi la fusion entre le courtage en assurance traditionnel et une technologie puissante», explique Alexander Bojer. Ce système permet de souscrire en ligne une assurance-maladie avec couverture complémentaire. «Et ça, ce n'est possible que chez nous». Anivo a le vent en poupe. «Toujours plus d'assureurs sont intéressés à travailler avec nous», affirme Alexander Bojer. Et la clientèle satisfaite ne manque pas, à commencer par les salariés de grandes entreprises comme les CFF ou encore UPC: leur intranet leur donne en effet accès à la plate-forme Anivo, qui leur propose des offres avantageuses.

La mission InsurTech de S-GE lui permet de nouer des contacts durables

Les InsurTech sont encore une nouveauté en Suisse, et les contacts avec des entreprises étrangères expérimentées sont d'autant plus précieux. En matière d'assurances, le Royaume-Uni est l'un des marchés les plus innovants; c'est pourquoi Switzerland Global Enterprise (S-GE) a invité, en février 2017, des start-ups suisses à participer à une mission de reconnaissance à Londres. Au cours de face-à-face de 5 minutes soigneusement orchestrés, ainsi qu'à l'apéritif et au dîner, Alexander Bojer a eu l’occasion de s’entretenir avec des courtiers et autres spécialistes de l'assurance. Des entretiens très fructueux pour Anivo, puisque la mission a eu une suite: un deuxième voyage à Londres. Anivo a soumis son modèle d’affaire à l’œil aiguisé des experts de la Lloyds: «Nous avons compris comment l'améliorer et le développer.» Anivo prépare même un partenariat avec la compagnie d’assurance internationale Willis. En effet, la start-up compte aller au-delà des solutions existantes et mettre au point des produits spécifiques en coopération avec ses partenaires. Surtout dans le domaine de l’assurance-maladie (prestations de base et complémentaires), «car dans ce domaine, nous avons une nette longueur d’avance sur nos concurrents en Suisse».

Documents

Liens

Partager
Comment souhaitez-vous être contacté ?

Partenaire Premium

Partenaires stratégiques

Partenaire institutionnel

Programme officiel